Généralités » Heroes of the Storm pour les nuls

Posté par Luiji . Màj


Vous venez de débarquer sur Heroes of the Storm mais vous ne connaissez rien du jeu et/ou vous n’avez aucune expérience dans les MOBA (Multiplayer online battle arena) ? Alors ce guide est fait pour vous ! Il vous présentera les grandes lignes du genre, les principaux mécanismes du jeu et vous apprendra comment bien débuter pour vos premières parties dans le Nexus.


Ce guide s’articule en 4 parties :

  • La première est une introduction présentant les bases du genre et les principaux mécanismes relatifs aux MOBA (à passer si vous avez déjà joué à ce type de jeu).
  • La seconde présente les principales différences et nouveautés qui sont apparues avec Heroes of the Storm.
  • La troisième vous propose quelques astuces et conseils généralistes pour bien débuter.
  • Enfin la quatrième est un lexique des termes techniques dans Heroes of the Storm.

1) Introduction

Cette première partie vise à faire une présentation globale des MOBA tels qu’ils sont connus. Certains des mécanismes développés ci-dessous peuvent donc être différents, voir absents, dans Heroes of the Storm. Les différences et nouveautés de Heroes sont développées dans la seconde partie. Si vous ne comprenez pas un terme technique, n’hésitez pas à regarder le lexique en fin de guide, ou à poster un commentaire si celui-ci est absent.


Qu’est-ce qu’un MOBA ?

Le MOBA est un style de jeu popularisé par un mod sur Warcraft III s’appelant DOTA. Aujourd’hui, les principaux MOBA (avec les plus grosses communautés) sont League of Legend et DOTA 2. Les règles sont simples : deux équipes de 5 joueurs s’affrontent dans une arène, le but étant de détruire la base ennemie pour remporter la victoire. Chaque joueur manie un personnage différent avec des capacités variées et donc avec des rôles distincts.

L’arène dans ces MOBA varie très peu. Il s’agit d’une carte symétrique, avec trois voies (dit lanes) différentes menant chacunes vers la base ennemie. Sur ces voies se trouve des défenses pour chaque équipe qu’il faut détruire pour pouvoir progresser vers la base. De plus, des sbires (créatures gérées par l’ordinateur) vont être générés à l’infini dans votre base pour aller se battre sur ces mêmes chemins contre ceux des adversaires par vagues successives. Enfin entre ces lanes se trouve la forêt, aussi appelé jungle, où des monstres neutres (différents selon les jeux) peuvent être tués pour obtenir divers bonus.




Représentation schématique d'un exemple de carte de MOBA : en orange, la base de chaque équipe ; en bleu, la structure principale de chaque base et les tours de défense des deux équipes ; en jaune, les trois voies ; en vert, la jungle. Il existe d'autres dispositions selon le jeu ou le nombre de joueurs prévus pour la partie. (Source : Wikipédia)

Comment se déroule une partie dans un MOBA classique ?

Chaque joueur choisit le personnage qu’il veut jouer avant la partie. Il n’est pas possible d’avoir le même personnage en double dans la même équipe (voir dans la partie selon les modes de jeu). Chaque personnage à un rôle bien précis. Ces rôles sont : les tanks (résistant et encaissant les coups), les carry (réalisant la majeure partie des dégâts mais étant fragiles) les junglers/gankers (qui vont tuer les monstres neutres dans la jungle et tenter de tuer les joueurs adverses sur les lanes en apportant le surnombre) et les supports (soignant ou pouvant apporter un quelconque soutien à l’équipe). Une fois la partie lancée les joueurs se répartissent sur toutes les lanes pour prendre de l’expérience et de l’or afin d’améliorer leur niveau et leur équipement. L’expérience s’acquiert via les minions adverses ou lorsque vous tuez les joueurs ennemis. Il en est de même pour l’or sauf que c’est seulement celui portant le coup fatal qui obtient le butin. Cela introduit la notion de « last hit » très importante pour augmenter ses réserves d’or et ainsi pouvoir acheter de l’équipement. L’équipement s’achète dans sa propre base via une boutique proposant divers articles pour tous les rôles.

Une première phase de jeu, assez calme, va donc consister à prendre de l’expérience et de l’or sur les lanes, le but ici étant d’essayer d’en avoir plus que son adversaire. Au bout d’un moment, des objectifs de cartes (défenses adverses, boss neutre dans la jungle) vont forcer les joueurs à se regrouper et combattre. Bien entendu, l’équipe ayant obtenu le plus d’or et d’expérience aura alors un avantage sur son adversaire.



2) Les nouveautés de Heroes of the Storm

Vous avez maintenant une bonne vision de ce qu’est le MOBA « classique ». Heroes of the Storm reprend donc certains de ces principes mais y ajoute quelques différences et nouveautés.


Les différentes cartes et objectifs

Contrairement à nombre d’autres MOBA proposant seulement une seule carte avec les mêmes objectifs, Heroes of the Storm innove en nous proposant de nouveaux environnements avec des objectifs bien différents à chaque fois. Ainsi il est désormais possible de combattre sur une carte à 2 lanes avec un niveau souterrain, où l’objectif sera de récolter des crânes de squelettes pour ensuite invoquer un puissant golem qui viendra aider à tomber les défenses ennemis. L’objectif d’une autre carte sera d’obtenir des doublons via divers moyens afin de payer un bateau pirate qui bombardera alors les défenses ennemis… Bref, le gameplay peut varier beaucoup d’une carte à l’autre ! A noter que toutes les cartes sont compétitives. Le principe sera d’ailleurs le même que pour Starcraft 2, c’est à dire des cartes qui changent régulièrement d’une saison à l’autre.




De nombreuses cartes différentes sont disponibles

Pas de système d’or et de boutique… mais un arbre de talents !

Oubliez ici la notion de « last hit », celle-ci est inexistante dans Heroes of the Storm. Et pour cause, il n’y a plus de boutique et donc d’équipement pour améliorer votre personnage. Comment améliorer son héros alors ? Via un arbre de talents ! Ainsi, grâce à l’expérience et les niveaux que obtenez, vous pouvez sélectionner différents talents. Ces derniers améliorent souvent vos différentes capacités, non pas seulement en terme de dégâts, mais pouvant même totalement les modifier. Par exemple, Nasibo, le féticheur dans Diablo, a un sort invoquant des araignées qui attaquent les adversaires. Un des talents permet de leur donner la possibilité de bondir directement sur les ennemis !


Ce système permet de remplacer le manque d’équipement. Il est d’autant plus intéressant que le choix des talents peut beaucoup varier selon la carte et ses objectifs, ou encore les héros adverses et alliés !


Un système d’expérience partagé

Plus question dans Heroes of the Storm de jouer uniquement pour soit ! L’expérience obtenue par tous les joueurs est pour toute l’équipe ! L’avantage se prend alors lorsqu’une équipe prend des niveaux d’avance (et donc des talents d’avance). Cela permet à tous les joueurs d’une équipe d’être au même niveau et non pas d’avoir un joueur devant tout le monde ou, au contraire, un joueur tirant son équipe vers le bas. C’est un système avec ses avantages et ses défauts. Cela privilégie énormément le travail d’équipe mais cela peut être frustrant pour un bon joueur de ne pas pouvoir faire la différence tout seul. En effet vous ne verrez jamais quelqu’un faire du 1vs3 avec ce système.

A noter qu’il existe un système « anti-snowball », c’est à dire un système réduisant l’expérience obtenue par une équipe trop en avance. Cela permet de donner à l’équipe en retard une chance de revenir dans la partie. De plus, l’expérience apportée par les kills est relativement faible. Il en devient donc important de prendre l’expérience apportée par les minions sur les lanes ! Tuer des joueurs va surtout vous permettre d’empêcher les adversaires d’obtenir de l’expérience sur les lanes ou de pouvoir faire les objectifs de la carte

.


Le niveau des équipes est directement affiché sur l'interface en jeu de Heroes of the Storm

Un nouveau type de héros : le Spécialiste

Heroes of the Storm innove en implémentant un tout nouveau rôle en plus des traditionnels Tank, Carry et Support. Il s’agit du Spécialiste. Ce dernier est très particulier puisque son rôle dépendra notamment du héros joué. Certain sont très efficace pour push des lanes (comme Nasibo ou Asmodan) et forcer rapidement les défenses ennemis, d’autres, comme Abathur, restent cachés toute la partie mais apportent un soutien rapide aux alliés grâce à des buffs ou même en les copiant !




Bourbie est un spécialiste au gameplay très particulier

Des mercenaires dans la jungle

La forêt (ou jungle) qui sépare les différentes lanes abrite des monstres neutres qui fonctionnent comme des mercenaires. En d’autres termes, battez-les et ils viendront combattre pour vous en rejoignant vos minions sur les lanes pour ainsi push plus rapidement. Ces mercenaires sont un objectif secondaire très important puisqu’ils permettent d’enfoncer facilement les défenses adverses qui ne sont pas toujours bien protégées, notamment lorsque l’équipe est occupée sur l’objectif principal de la carte.


Des défenses avec des munitions

Le système de défense des tourelles et des forts change avec Heroes of the Storm. Tout d’abord, il est important de noter que le ciblage se fait en priorité sur les minions et les serviteurs avant de se faire sur les héros et ce, même si vous attaquez des héros ennemis. Il devient donc facile de tuer un adversaire sous ses défenses si vos serviteurs encaissent les coups des tourelles.

De plus, les tourelles et les forts fonctionnent avec des munitions. Si ces munitions sont écoulées, elles ne tireront plus tant qu’elles ne seront pas régénérées ! Les munitions se régénèrent lentement avec le temps. A noter que l’Idole (le bâtiment à détruire pour gagner la partie) a munitions illimitées en plus d’infliger des dégâts de zone.


Des parties plus courtes

La mise en place des objectifs de carte permet de rendre le jeu très dynamique dès le début. De plus, l’absence de réelle phase de lane (et du last hit), permet d’entrer directement dans l’action. Préparez-vous donc à de nombreux combats d’équipe très tôt dans la partie. De ce fait, le temps d’un match est relativement réduit par rapport aux autres MOBA ; comptez une moyenne de 20 minutes par parties !



3) Astuces et conseils

L’objectif de carte est très important et il ne faut surtout pas l’ignorer. C’est lui qui vous fera gagner une partie. Le nombre de kill n’est absolument pas représentatif et une équipe largement derrière peut tout à fait gagner si elle se coordonne bien sur l’objectif principal. De ce fait, les retournements de situation sont réguliers dans Heroes of the Storm… Ne baissez donc jamais les bras !


Faire les mercenaires est important. Si l’objectif de carte a un timer (par exemple les mines hantées ou le val maudit), faire les mercenaires juste avant peut apporter un gros avantage puisque l’équipe adverse devra faire le choix entre les défendre ou contester l’objectif de carte.

N’hésitez pas à tester tous les héros avant d’en acheter un. Une option dans la boutique permet de les essayer gratuitement avant de faire votre choix.




A niveau égaux, c’est la supériorité numérique qui compte. Le système d’anti-snowball empêche totalement un héros de pouvoir faire du 1vs3. Assurez-vous donc d’être au moins du même nombre lorsque vous engagez un combat contre l’équipe adverse.

Adaptez vos talents aux adversaires. Par exemple si vous jouez un héros fragile et qu’en face se trouve quelqu’un pouvant vous faire très mal d’un coup (par exemple une Nova), prenez des talents défensifs !

Le meilleur moyen de prendre un avantage en début de partie et d’atteindre le niveau 10 (et donc les ultimates) avant les adversaires. Pour se faire, essayez de récupérer au maximum l’expérience de toutes les lanes sans pour autant ignorer les objectifs. La 1ere équipe au niveau 10 a tout intérêt à essayer de provoquer le combat puisqu’elle disposera d’un énorme avantage avec les ultimates, contrairement à la seconde équipe.

Jouez avec des amis ! Le jeu, étant très axé sur le travail d’équipe, prend tout son sens (et son fun) lorsque vous jouez avec des gens qui vous connaissez.

Vous pouvez activer le lancement rapide des sorts (smartcast) en allant dans les options de jeu : Options > Jeu > Lacement Rapide > Activé.

Pensez à utiliser les épingles (pings) pour communiquer. Heroes of the Storm est un jeu basé sur le travail d’équipe. Une bonne communication est donc importante. En gardant la touche ALT enfoncée vous pouvez ainsi donner vos intentions à vos alliés.




Les bastions (les forts juste avant l’idole) sont très importants. En détruisant le bastion d’une lane, en plus de gagner beaucoup d’expérience, vous obtiendrez des catapultes qui accompagneront vos minions sur cette même lane. Ces catapultes font d’énormes dégâts et pourront push très rapidement si personne ne s’en occupe.



4) Lexique

Bait : signifie "appât" en anglais. Un héros « bait » ses adversaires lorsqu’il les attire dans une embuscade.
Bot : Personnage contrôlé par l’ordinateur.
Buff : il s’agit d’un effet améliorant les capacités d’un personnage. Inversement, un debuff est un effet qui va réduire les capacités.
Build : signifie "construire" en anglais. C’est l’ensemble des talents qui vous pouvez choisir pour votre héros.
Burst : signifie infliger beaucoup de dégâts en peu de temps. Un burst permet de tuer un adversaire rapidement avant qu’il ne s’échappe par exemple.
Chase : signifie "poursuivre" en anglais. Chase un ennemi c’est le poursuivre alors qu’il tente de s’enfuir.
Cooldown/CD : c’est le temps de recharge des capacités.
Creeps : les minions ou serviteurs. Ce sont les monstres qui parcourent les lanes durant la partie.
Feed : signifie "nourrir" en anglais. Un feeder est quelqu’un qui meurt souvent et donne donc un avantage aux adversaires.
Focus : signifie "cibler" en anglais. Focus un adversaire signifie le cibler en priorité.
Gank : Signifie faire une embuscade, souvent en apportant un surnombre, pour faire des kills.
Jungle : c’est la zone qui se situe entre les lanes (la forêt).
Greed : signifie tenter une action risquée.
Harass : Action consistant à ennuyer l’adversaire en le harcelant (ganks répétés, dégâts réguliers…)
Lane : Ce sont les chemins (lignes) qui traversent la carte. On y retrouve les creeps et les défenses des deux équipes.
Map : signifie "carte" en anglais. N’oubliez pas de garder toujours un œil sur la mini-carte en bas à droite de votre écran durant vos parties.
Mercs : diminutif de mercenaires. Ce sont les monstres neutres que l’on trouve dans la jungle.
Miss/ss : signale qu’un joueur adverse sur une lane n’est plus en vue et qu’il est peut-être parti faire un gank.
Pick : c’est l’action de sélectionner un personnage.
Push : signifie "pousser" en anglais. Push signifie forcer un endroit de la carte (souvent les défenses ennemies) pour avancer.
Rush : signifie effectuer une action rapidement. Par exemple, rush un endroit de carte signifie s’y rendre le plus rapidement possible.
Skillshot : il s’agit des capacités où il est nécessaire de viser et qui peuvent donc être ratées.
Smurf : désigne un compte secondaire d’un joueur.
Stomp : il s’agit d’une partie où une équipe bien plus forte que l’autre gagne facilement et rapidement.
Ult : diminutif d’ultime. C’est la capacité héroïque que l’on débloque en arrivant au niveau 10 avec son héros dans une partie.
Commentaires
avatar de Garn
Garn
#
Petits ajouts au lexique !

AA (Auto Attack) : se dit d'un personnage qui fait surtout des dommages en coups blancs, plutot qu'avec ses capacités

CC (Crowd Control) : se dit des capacités qui permettent un controle temporaire des héros ennemis. Exemples : stun (étourdissement), blind (aveuglement), knockback (repousser)

AoE ou AE : (Area Of Effect) : se dit des sorts qui infligent des dommages de zone, par opposition aux sorts mono cibles.
-- Edité par Garn
Publier un commentaire
Vous ne pouvez pas poster de commentaires sur cette page car vous devez être inscrit et connecté.
pub